Récupération de chaleur

Il existe de multiples façons de récupérer la chaleur. Toutefois, il faut qu’il soit rentable de la réutiliser. Lorsque nous proposons différentes possibilités de systèmes à un client, nous présentons généralement celles qui s’appliquent le mieux à la situation. C’est alors le client qui choisit l’option qui correspond le mieux à ses besoins, chiffres à l’appui.

  • L’utilisation de tube à haute induction d’air est généralement une façon simple et peu coûteuse d’utiliser de la chaleur produite par le procédé du client pour les besoins de chauffage et de remplacement d’air de l’entreprise.
  • En hiver, on réutilise donc l’air chaud qui migre vers le plafond de l’édifice pour réchauffer l’air neuf introduit par les tubes. Sans tube à haute induction, cette chaleur est souvent perdue au plafond et parfois même évacuée par des extracteurs d’air installés en toiture. Les tubes à haute induction permettent une meilleure uniformatisation de la température de l’air d’un édifice sur toute sa hauteur.
  • À eux seuls les tubes à haute induction peuvent permettre des économies de ±25% à 30% par année de gaz naturel (lorsqu’ils sont installés à proximité d’un plafond élevé).
  • En d’autre terme, les tubes à haute induction permettent d’introduire de l’air à une température plus froide, de réduire la consommation de gaz naturel et par le fait même, de réduire l’empreinte énergétique de l’édifice.
  • Les dispositifs d’économie d’énergie utilisées dans (ou avec) les nouvelles centrales de compensation d’air (ou parfois même dans des centrales d’air existantes) peuvent aussi prendre d’autres formes telles que :
    1. Des cœurs de récupération de chaleur à flux croisé
    2. Des caloducs (heat pipe)
    3. Des roues thermiques
    4. Des serpentins de récupération de chaleur à boucle de glycol
    5. Des centrales au gaz à feu direct
    6. Des systèmes de gestion intelligente d’opération de systèmes… etc
 

[ Partenaires ]

[ L'offre MC2 ]

Pourquoi une telle diversité? Le choix du mode ou des modes de récupération de chaleur choisi pour un secteur donné influence différents paramètres tels que : l’espace disponible, le taux d’efficacité désiré, la faisabilité, le produit disponible sur le marché, l’investissement requis (ou retour sur investissement), la consommation énergétique et l’empreinte énergétique.
La récupération de chaleur ne s’applique pas seulement aux systèmes de ventilation. Elle s’applique aussi aux systèmes hydroniques au moyen d’échangeurs à plaques, d'échangeurs tubulaires et à calandre, d'échangeurs géothermiques, de boucles de glycol…
L’équipe de Mécanique du bâtiment MC2 sera en mesure d’analyser vos besoins, de vous présenter des analyses détaillées, de vous conseiller, de vous fournir des estimés à court et long termes et de réaliser vos projets dans les délais et budgets spécifiés!

[ Pour planifier votre projet avec une équipe d'experts ]

Contactez-nous